VERS l’INSTAURATION D’UNE JOURNEE NATIONALE
« DÉCOUVERTE ROTARY-SITES UNESCO »

Cette première rencontre sera suivie de quatre autres.

Les Clubs de Montbard-Sémur-Alésia, Dijon, du Havre (Le Havre, Le Havre de Grâce, Le Havre Estuaire, Le Havre Océane,) Cauterets, Aubusson , Provins, Carcassonne (Doyen et Bastide) Albi (Albi Doyen, Albi La Pérouse, Albi Pastel), Revel, Castelnaudary, Béziers, Montivilliers Mer et Vallée, Dijon, et une centaine d’autres Clubs Rotary français , offrent une particularité : tous sont implantés dans l’un des 38 Sites ou Villes classés en France au Patrimoine Mondial Immatériel par l’UNESCO.

mai2014 image1Ces clubs ont répondu à l’appel lancé à l’initiative du Rotary Club Albi La Pérouse. Ils se sont réunis les 17 et 18 mai 2014 au cœur de la Cité Episcopale d’Albi, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, pour jeter les bases de l’acte fondateur de « l’Entente Clubs Rotary-Sites Unesco », réunis par leur universalité.
Une première au Rotary International !.

Ce furent deux journées associant travail et convivialité auxquelles s’étaient également joints des Rotariens des Clubs de Toulouse, Toulouse-Lauragais, Carmaux, Blagnac notamment et d’autres qui nous avaient fait part de l’intérêt qu’ils portaient à ce projet.

La séance de travail du vendredi matin, tenue au siège du Rotary Club Albi la Pérouse, avait pour but de bâtir un projet fédérateur, qui fut approuvé à l’unanimité par les clubs représentés, et de le proposer aux autres clubs rotariens concernés par la création d’une « ENTENTE DES CLUBS ROTARY-SITES UNESCO » dont la philosophie se résume en trois mots : se connaître, se parler et travailler ensemble.

 

Photo ci-dessus : les participants des Rencontres d'Albi dans la salle des Etats Albigeois, reçus pare Philippe Bonnecarrère (a gauche) , ex-maire d'Albi, rotarien au RC. Albi et Président de la Communauté d'Agglomération de l'Albigeois
Les photos sont de Maurice Charbonnières

mai2014 image2Ouverte par Alain Roumégoux, Président du RC. Albi la Pérouse, la séance de travail était présidée par Alain Tignol, Gouverneur du District 1700, en présence de Gérard Allonneau (Coordinateur Rotary International Zone 11 et 20B).

Deux interventions étaient au programme afin de faire pénétrer les participants rotariens dans les arcanes débouchant sur l’ inscription d’une ville ou d’un site au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il s’agissait de Marie-Eve CORTES, responsable du dossier UNESCO à Albi, laquelle devait rappeler que dix années de travail furent nécessaires avant l’inscription en 2010 de la Cité Episcopale d’Albi et Jacqueline Matha ,Présidente de l’Office de Tourisme d’Albi, sur le thème « Les Valeurs universelles du ROTARY et de l’UNESCO ».

Il revenait à Maurice Charbonnières (RC. Albi La Pérouse), à l’origine de cette initiative, et à Jean-Pierre Remazeilhes l’autre cheville ouvrière de son organisation, de présenter les objectifs à atteindre après un tour de table de présentation de chacun des participants.

 

DE L’UTOPIE A LA RÉALITÉ

Doit-on rappeler que pour Paul Harris, en 1905, lorsqu’ il a réuni ses trois amis de confessions (protestant, catholique, israélite préfigurant l’universalité future du rotary) et d’origines différentes (américain, allemand, suédois et irlandais) l'idée n’était au départ que de promouvoir la solidarité entre hommes d'affaires, mais, très vite, la notion d'action humanitaire vint se greffer sur cet objectif. Penser que cette rencontre entre quatre amis, plus d’un siècle après, fédèrerait plus de 1 200 000 membres à travers le monde pouvait apparaître comme utopique.

Certes, mais beaucoup plus modestement, l’idée de réunir les clubs Rotary français sous la bannière d’une « Entente des Clubs Rotary-Sites Unesco », pouvait également apparaître tout aussi utopique. Elle l’était dans la mesure où devait s’affirmer une volonté collective de poursuivre dans le temps cette initiative. Force est de constater que de l’utopie à la réalité, il n’y avait qu’un pas rapidement franchi : quatre des clubs présents à Albi ont fait spontanément acte de candidature pour porter cette flamme au cours des quatre prochaines années : les clubs de Montbard-Semur- Alésia (2015), Carcassonne (2016), Le Havre (2017 ) et Provins (2018). Le mouvement était lancé !

« Cette idée est non seulement originale mais aussi utile car elle peut nous permettre d’avancer pour la diffusion de la culture de la paix : la culture comme droit de l’homme, les valeurs du Rotary et les valeurs universelles qui ont inspiré les hommes de bonne volonté qui ont bâti ces lieux de dialogue pour la connaissance, l’esprit et la fraternité » devait déclarer Serge Gouteyron, ancien Vice-Président du Rotary International et représentant du Rotary à l'Unesco.
« A l’instigateur de cette « folle » et ambitieuse idée, je peux vous assurer que vous nous avez initié avec ce projet une nouvelle raison d’agir au sein du Rotary avec les perspectives culturelles, économiques et humaines fort intéressantes » devait souligner Jean-Louis Merle, le Président du RC. Montbard-Semur-Alésia, club qui a décidé de relever le défi dès 2015.

Les objectifs de cette initiative sont triples : se connaître, échanger, travailler ensemble autour de l’idéal Rotarien qui est de « Servir d’Abord ». Et de diffuser une image positive du Rotary.

LE ROTARY ET DE L’UNESCO DANS LA CITÉ

Rapprocher Rotary et Unesco, riches de leur universalité, n’est pas le simple fait du hasard dans la mesure où le Rotary a participé à la création de l’UNESCO et que depuis 1993,il dispose de deux représentants auprès du siège de l'UNESCO à Paris.

Sous l’égide du Rotary Club Albi La Pérouse , les clubs participants aux rencontres d’Albi ont jeté les bases de l’acte fondateur d’une « Entente Clubs ROTARY-Sites UNESCO ». Il a été proposé la création d’une association type loi de 1901 avec dépôts de statuts en préfecture, constitution d’un bureau, d’un Conseil d’administration, éventuellement l’instauration d’une cotisation symbolique (50€), ces démarches devant être soumises à l’approbation de l’ensemble des clubs concernés.

Le point fort des Rencontres d’Albi, portait sur un projet d’instauration d’une Journée Nationale de Découverte du ROTARY ET DES SITES UNESCO en partenariat avec les Offices de Tourisme des Villes et Sites Classés afin de mieux faire connaître la richesse et l’histoire de chaque patrimoine architectural ainsi que les actions et le rôle du Rotary dans la société d’aujourd’hui. Le but est de promouvoir l’image du Rotary auprès du grand public.

UN ARBRE PLANTÉ

"Quand un homme plante un jeune arbre au début du printemps, comment peut-il savoir si celui-ci grandira ? Ne doit-il pas s'en remettre à la pluie, au soleil et à la providence ? Ce n'est qu'après avoir aperçu le premier bourgeon qu'il peut commencer à rêver d'ombre !" Tel fut le dernier message de Paul Harris aux Rotariens (1947).

A Albi « l’arbre » « ENTENTE CLUBS ROTARY – SITES UNESCO » a été planté. Il porte déjà quatre bourgeons…..Montbart-Semur-Alésia, Carcassonne, Le Havre , Provins… !
En marge de la partie travail de ces Rencontres d’Albi , était proposé un programme associant découverte d’Albi et convivialité. Etaient également inscrites au programme de ces Rencontres d’Albi, les « RENCONTRES DES DEUX MERS »,organisées par les Districts 1700 et 1760, sur le thème : « Patrimoine Mondial : Une Chance pour le Développement local ».

mai2014 image3La convivialité s’est traduite par une visite commentée de la « Cité Episcopale » classée par l’UNESCO; à une visite privée du Musée Toulouse-Lautrec dans le Palais de la Berbie pour y découvrir l’œuvre du célèbre peintre albigeois , la découverte d’Albi à bords d’une gabarre navigant sur la rivière Tarn, une visite libre de la célèbre Cité médiévale de Cordes-sur-ciel, et pour terminer était proposé un dîner dans une cave viticole du Cordais animée par les ballets d’Evelyne Remazeilhes sur les rythmes du french cancan. Ces Rencontres d’Albi étaient placées sous de bons augures : la Cité Episcopale d’Albi, pour recevoir ses invités, avait sorti ses plus beaux atours mis en majesté par un soleil resplendissant !

 

Article rédigé par Maurice Charbonnières
membre de la Commission Communication du District 1700
membre du Club Albi Lapérouse.

 

 

 

Photo ci-dessus : Serge Gouteyron, à gauche, participe à la découverte d'Albi à bord d'une Gabarre.

© Copyright 2015  Rotary International District 1700 - Tous droits réservés - Mentions Légales - Site réalisé par Léon Serrurier et Impact Evolution